La législation en matière de fin de vie

La loi sur les droits du patient

 

Elle prévoit que chacun a droit à des soins de qualité et au respect de son autonomie. Pour tout traitement, le patient doit donner son consentement. Il peut refuser un traitement sans devoir en donner les raisons.
 

La loi sur les soins continus et palliatifs

 

Les soins continus et palliatifs, accessibles à tous, sont des soins apportés au patient atteint d’une maladie incurable. Un ensemble multidisciplinaire assure l’accompagnement sur les plans physique, psychique, social et spirituel.
 

La loi sur l’euthanasie

 

Elle prévoit que tout patient peut demander l’euthanasie, moyennant une série de conditions. Elle prévoit aussi que tout médecin peut refuser de poser l’acte et tout soignant peut refuser de s’impliquer dans le processus. Le cas échéant, d’autres médecins et soignants accompagnent le patient.

Ce que n’est pas une euthanasie

  • combattre plus intensivement les symptômes avec la conséquence possible d’un raccourcissement de la vie
  • ne pas démarrer ou arrêter un traitement qui pourrait prolonger la vie
  • arrêter l’alimentation et/ou l’hydratation
  • la sédation terminale, c'est-à-dire une sédation voulue, décidée avec le patient et/ou son entourage, à cause de symptômes physiques ou psychologiques non contrôlés, sans intention de raccourcir la vie

Ce qu’est une euthanasie

L’euthanasie est un acte pratiqué par un médecin qui, dans les conditions fixées par la loi, met intentionnellement fin à la vie d’un patient à sa demande.
 
Il existe une différence importante entre

  • une déclaration relative aux traitements
  • une déclaration anticipée relative à l’euthanasie
  • une demande d’euthanasie

Prenez
un cookie !
Nous utilisons des cookies pour simplifier et améliorer votre expérience sur notre site. Pour plus d'informations sur l'utilisation que nous faisons des cookies, consultez notre politique de confidentialité.